4,2 milliards de dollars d'euros sont réunis par la BpiFrance pour apporter un soutien aux fleurons Français
By: Date: Categories:

La Banque Publique d'investissement de France a indiqué lundi, avoir réuni 4,2 milliards d'euros chez les investisseurs privés, dans le projet de levée de fonds qui est destiné à apporter une protection aux fleurons Français.

Un nouvel outil pour faire face aux crises provoquées par la pandémie

D'après son appellation officielle, Lac 1, Lac d a collecté un total de 3,2 milliards malgré la pandémie du coronavirus, chez plusieurs investisseurs et a ainsi levé 1 milliard d'euro de dette. C'est un nouvel outil qui s'avère être efficace et qui vise à renforcer l'arsenal Français pour qu'il arrive à protéger tous ses pépites contre l'appétit des fonds internationaux ayant des moyens financiers colossaux et aussi une protection contre la hausse en puissance des fonds activistes.
D'après le directeur général de la Banque Publique d'investissement, Nicolas Dufourcq, un grand nombre de sociétés internationalisées, innovantes et performantes désirent stabiliser tout leur capital tout en essayant de s'appuyer sur les investisseurs de long terme, qui sont prêts et encouragés à accompagner la transformation de la Banque Publique d'investissement de France. Si les conditions sanitaires n'étaient pas aussi pénibles et mauvaises, les entreprises de France seraient en train de faire des gains importants. Ce qui serait aussi en train de favoriser la BpiFrance.

Plusieurs assureurs institutionnels internationaux et Français en jeu

Chez le fonds souverain d'Abou Dhabi, Mubadala ayant investi 1 milliard d'euros, il a collecté d'importants fonds auprès des assureurs internationaux et Français. En ce qui concerne les assureurs internationaux, il s'agit de Covea, CNP Assurances, Crédit Agricol Assurances, Axa, Groupe VYV, Société générale Assurances, BNP Paribas Cardif, Natixis, AG2R La Mondiale, Aviva France, Le groupe Caisse des Dépôts, Generali, Groupama et CCR.
Cependant, Lac 1 a aussi regroupé de grands groupes sans marginaliser les « Family Office » dont nous avons Financière Dassault, Orange et Unibel.
Ayant un objectif à long terme, d'atteindre une capacité solide d'investissement de dix milliards d'euros, le fonds localise les entreprises françaises qui ont un double objectif de rendre stable leur capital...